19/07/2003

Passes navigables - Navigation en régime de crue

 

 

 

 

PASSES NAVIGABLES

 

Remarques générales :

En général, les usagers doivent respecter les passes qui découlent naturellement de la configuration des lieux (type de berges, présence d’îles ou de piles de ponts,...) ou de la signalisation mise en place.
Les passes navigables ne sont définies de manière restrictive que sur certaines voies navigables reprises ci-après :

Canal Albert

 

Cumulées (de - à)

Passe navigable

0.000 à 18.730

Sur toute la largeur, sauf lorsque la berge n’est pas constituée d’un mur droit; dans ce cas, la passe navigable est limitée à 15 m de la ligne d’eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Meuse

 

Cumulées (de - à)

Passe navigable

0.000 à 45.828

de 15 à 55 m à partir de la ligne d’eau de rive gauche

45.828 à 54.128

de 25 m de la ligne d’eau de rive gauche à 25 m de la ligne d’eau de rive droite

54.128 à 59.020

de 25 à 75 m de la ligne d’eau de rive droite

59.020 à 114.648

de 25 m de la ligne d’eau de rive gauche à 25 m de la ligne d’eau de rive droite

117.096 à 127.720

de 25 m de la ligne d’eau de rive gauche à 25 m de la ligne d’eau de rive droite

 

Sambre

 

Cumulées (de - à)

Passe navigable

0.000 à 32.130

de 4 à 17 m à partir de la ligne d’eau de rive gauche

32.130 à 34.173

de 5 à 27 m à partir de la ligne d’eau de rive gauche

34.173 à 87.600

toute la largeur, sauf lorsque la berge n’est pas constituée d’un mur droit. Dans ce cas, la passe navigable est limitée à 5 m de la ligne d’eau, excepté dans la traversée de Charleroi où elle est limitée par les glissières.

 

Canal de Charleroi à Bruxelles

 

Cumulées (de - à)

Passe navigable

15.710 à 16.860

Latérale rive droite (hauts-fonds en rive gauche)

35.615 à 37.068

Dans l’axe des passes donnant accès aux bacs de Ronquières

44.003 à 46.272

Latérale rive gauche (hauts-fonds en rive droite) avec interdiction de croisement

 

 


NAVIGATION EN REGIME DE CRUE

 

10.1. Meuse :

 

10.1.1. Définition du régime de crue:

 

La Haute-Meuse est en régime de crue quand le débit à Waulsort est de 300 m3 par seconde ou plus.

La Meuse moyenne est en régime de crue pour la navigation quand le débit à Amay est de 400 m3 par seconde ou plus.

La Basse-Meuse est en régime de crue quand le débit à Visé est de 600 m3 par seconde ou plus.

Remarque: Tous les débits cités sont des débits moyens calculés sur 6 heures

 

 

10.1.2. Restrictions de navigation en régime de crue:

En régime de crue, la navigation demeure autorisée moyennant cependant les restrictions suivantes:

1.       Sur la Meuse, en régime de crue, il est interdit de naviguer sans être muni d'un matériel de radiocommunication VHF branché sur le canal 10.

2.       Sur la Haute-Meuse, en régime de crue, les bateaux avalants ne peuvent quitter une écluse ou un endroit de stationnement que pour autant que l'écluse située immédiatement en aval soit libre pour les recevoir.

3.       Sur la Haute-Meuse, la navigation des bateaux avalants est interdite lorsque le débit à Waulsort est de 600 m3 par seconde ou plus.

4.       Sur la Haute-Meuse, toute navigation est interdite lorsque le débit à Waulsort est de 800 m3 par seconde ou plus.

5.       Sur la Haute-Meuse, lorsque toute la navigation est interdite, les bateaux arrêtés peuvent stationner dans les écluses. Ils peuvent également le faire lorsque seuls les montants peuvent naviguer, à condition de permettre le passage de ces bateaux; au besoin, ils devront sortir de l'écluse.

6.       Sur la Meuse moyenne en amont du pont de Fragnée, la navigation des bateaux avalants (à l'exception des remorqueurs et pousseurs haut-le-pied d'une puissance d'au moins 300 CV) est interdite lorsque le débit à Amay est de 1200 m3 par seconde ou plus.

7.       Sur la Meuse moyenne en amont du pont de Fragnée, toute navigation est interdite lorsque le débit à Amay est de 1600 m3 par seconde ou plus.

8.       Sur la Meuse moyenne en aval du pont de Fragnée, la navigation des bateaux avalants (à l'exception des remorqueurs et pousseurs haut-le-pied d'une puissance d'au moins 300 CV) est interdite lorsque le débit à Amay est de 1200 m3 par seconde ou plus et/ou lorsque le débit à Visé est de 1600 m3 par seconde ou plus.

9.       Sur la Meuse moyenne en aval du pont de Fragnée, toute navigation est interdite lorsque le débit à Amay est de 1600 m3 par seconde ou plus et/ou lorsque le débit à Visé est de 2100 m3 par seconde ou plus.

10.   Sur la basse Meuse, la navigation des bateaux avalants (à l'exception des remorqueurs et pousseurs haut-le-pied d'une puissance d'au moins 300 CV) est interdite lorsque le débit à Visé est de 1600 m3 par seconde ou plus.

11.   Sur la basse Meuse, toute navigation est interdite lorsque le débit à Visé est de 2100 m3 par seconde ou plus.

 

 

 

10.1.3. Dispositions générales:

Lorsque la navigation est autorisée, il appartient à chaque conducteur de prendre la décision de naviguer ou non en fonction de son expérience personnelle, des dimensions et du type de bateau qu’il conduit, de la puissance de son (ses) moteur(s), du débit du fleuve, de la visibilité,...

 


10.2. Sambre :

 

10.2.1. Définition du régime de crue:

 

La Haute-Sambre est en régime de crue quand le débit à Solre sur Sambre est de 50 m3 par seconde ou plus.

La Basse-Sambre est en régime de crue quand le débit à Salzinnes est de 150 m3 par seconde ou plus.

Remarque: Tous les débits cités sont des débits moyens calculés sur 6 heures

 

10.2.2. Restrictions de navigation en régime de crue:

 

12.   Sur la Sambre, en régime de crue, il est interdit de naviguer sans être muni d'un matériel de radiocommunication VHF branché sur le canal 10.

13.   Sur la Sambre, en régime de crue, les bateaux avalants ne peuvent quitter une écluse ou un endroit de stationnement que pour autant que l'écluse située immédiatement en aval soit libre pour les recevoir.

14.   Sur la Sambre, en régime de crue, les bateaux vides avalants sont admis à naviguer sans la présence d'une personne à terre, aux risques et périls du conducteur.

15.   Sur la Haute-Sambre, la navigation des bateaux montants chargés est interdite lorsque le débit à Solre sur Sambre est de 75 m3 par seconde ou plus.

16.   Sur la Haute-Sambre, entre la frontière française et la cumulée 32.370 à Montignies-le-Tilleul (amont du quai de la société des Calcaires de la Sambre), la navigation des bateaux avalants chargés est interdite en régime de crue.

17.   Sur la Haute-Sambre, entre la cumulée 32.370 à Montignies-le-Tilleul et l'écluse N°10 de Monceau sur Sambre à Charleroi non comprise, la navigation des bateaux avalants chargés est interdite lorsque le débit au barrage N°10 de Monceau sur Sambre à Charleroi est de 100 m3 par seconde ou plus.

18.   Sur la Basse-Sambre, la navigation des bateaux avalants chargés est interdite lorsque le débit à Salzinnes est de 175 m3 par seconde ou plus.

 

 

 

10.2.3. Dispositions générales:

Lorsque la navigation est autorisée, il appartient à chaque conducteur de prendre la décision de naviguer ou non en fonction de son expérience personnelle, des dimensions et du type de bateau qu’il conduit, de la puissance de son (ses) moteur(s), du débit du fleuve, de la visibilité,...

 

 

10.3. Haut-Escaut :

 

10.3.1. Définition du régime de crue:

 

Le Haut-Escaut est en régime de crue quand le débit à Tournai est de 70 m3 par seconde ou plus.

 

10.3.2. Restrictions de navigation en régime de crue:

 

                Le franchissement de l'alternat de Tournai est interdit:

·         aux bateaux et convois de plus de 85 mètres de longueur et/ou plus de 9,60 mètres de largeur, lorsque le débit à Tournai est de 100 m3 par seconde et plus;

·         à tous les bateaux et convois, lorsque le débit à Tournai est de 150 m3 par seconde et plus.

                 

 

10.3.3. Dispositions générales:

Lorsque la navigation est autorisée, il appartient à chaque conducteur de prendre la décision de naviguer ou non en fonction de son expérience personnelle, des dimensions et du type de bateau qu’il conduit, de la puissance de son (ses) moteur(s), du débit du fleuve, de la visibilité,...

 



10:27 Écrit par Alain PASCAL | Lien permanent | | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.